Twitter Icon Facebook Icon
English | Français

Marcher pour la cause des oiseaux : nos cinq premiers mois

Par Sonya Richmond, Ph. D., et Sean Morton


Sonya Richmond Photo : Sean Morton

En juin 2019, nous avons vendu notre maison, quitté nos emplois et commencé notre périple de 24 000 kilomètres d’un bout à l’autre du Canada le long du Grand Sentier. Moins de gens ont accompli ce voyage qu’il y en a qui sont allés sur la Lune. Nous serons les premiers à l’accomplir pour une cause : inciter les gens à contribuer à la protection de l’avifaune canadienne et de ses habitats dans tout le pays.

Avec le soutien d’Oiseaux Canada et du Fonds commémoratif James L. Baillie, nous avons rencontré plus de gens que quiconque l’avait prévu. En cinq mois sur le sentier, nous avons parcouru près de 3000 kilomètres et communiqué notre message à des auditoires locaux, nationaux et internationaux par le biais d’entrevues radiophoniques et d’articles imprimés. Nous avons présenté des exposés organisés par des groupes de protection de la nature, Parcs Canada, des universités et la chaîne de magasins MEC. Nous avons parlé à des centaines de gens le long du parcours et diffusé plus de billets que nous l’avions prévu sur Facebook, Instagram et Twitter. Merci à vous tous qui nous avez accompagnés et apporté votre soutien jusqu’à present!

Nous voulons entrer en contact avec des collectivités de tout le pays pour aider les familles et les jeunes à communier de nouveau avec la nature par l’intermédiaire de l’observation des oiseaux. Nous avons suggéré des façons de convertir le temps passé sur le Web et les réseaux sociaux en temps passé dans la nature et encouragé des gens à devenir des citoyens scientifiques. Nous avons proposé des moyens de faire adhérer des jeunes à des entités vouées à la préservation et l’appréciation de la nature, sensibilisé des gens à l’importance de la protection des oiseaux migrateurs et fait redécouvrir le plein air.

Nous avons aussi écouté les gens le long du chemin. Nous avons appris qu’il y a beaucoup d’ « observateurs d’oiseaux dans le placard » . Des personnes qui ne s’identifient pas comme des ornithologues amateurs mais qui, néanmoins, ont une connaissance approfondie des oiseaux de leur région et des tendances de leurs populations et portent un grand intérêt à la nature. La question qui revenait le plus souvent était : « Où sont passés tous les oiseaux? » Les gens constatent ce que la science a confirmé : depuis les cours arrière dans le sud du Canada jusque dans la région boréale et au-delà, les oiseaux disparaissent à un rythme alarmant et ont besoin de notre protection constante. Les gens sont extrêmement disposés à aider les oiseaux en faisant certains des gestes simples et agréables que nous préconisons.


Canard souchet/Sonya anime une promenade d’observation d’oiseaux Photos : Sean Morton

Nous avons vu plus de 150 espèces d’oiseaux depuis notre départ; il est donc difficile d’indiquer laquelle nous préférons. Certaines des plus mémorables comprennent le Macareux moine à Terre-Neuve, le Pluvier siffleur au cap Breton, le Grand-duc d’Amérique en Nouvelle-Écosse, le Canard souchet à l’Île-du-Prince-Édouard et le Faucon pèlerin au Nouveau-Brunswick.

Voici certains des lieux d’observation d’oiseaux qui nous ont le plus captivés : à Terre-Neuve, les réserves écologiques de Witless Bay et du cap St. Mary’s et la vallée Codroy; en Nouvelle-Écosse, la région du lac Bras D’Or, les estrans aux environs de Truro et les marais salés entourant Cole Harbour; à l’Île-du-Prince-Édouard, l’unité d’aménagement de la faune Harvey Moore et la ZICO (zone importante pour la conservation des oiseaux et de la biodiversité) Borden-Carleton; et au Nouveau-Brunswick, le Centre de la nature du Cap-Jourimain, le Parc de la faune aquatique de Sackville et le Parc naturel Irving.

Notre première saison sur le sentier a été une réussite, et ce non seulement du point de vue des oiseaux. Nous nous sommes réveillés parmi une harde de caribous, nous avons trouvé des ours noirs autour de notre tente, nous avons été suivis par un orignal curieux et nous avons rencontré une Martre d’Amérique, espèce rare, le long du sentier. Nous avons gravi des falaises, flâné sur des plages, pataugé dans l’océan Atlantique et exploré des rivières à marées sur les côtes de la baie de Fundy.

En mai 2020, nous poursuivrons notre aventure en reprenant le chemin depuis le Québec. Nous retournerons dans la forêt boréale, la pouponnière d’oiseaux de l’Amérique du Nord. D’autres péripéties et d’autres espèces passionnantes nous attendent pour les trois prochaines années, et nous espérons que vous suivrez notre progression. Et peut-être que nous nous rencontrerons sur la piste!

Nos coordonnées numériques (en anglais) :

Site Web : comewalkwithus.online
Facebook : facebook.com/WalkWithUsAcrossCanada
Twitter : twitter.com/TransCanadaWalk
Instagram : instagram.com/comewalkwithusonthegreattrail


Photo : Sean Morton

Gardez le contact avec Oiseaux Canada


Vous aimeriez mieux connaître nos programmes et activités? Abonnez-vous à notre bulletin de nouvelles.
Politique de confidentialité | Politique d'accessibilité
Études d'Oiseaux Canada B.P. 160, 115 Front St., Port Rowan, ON Canada N0E 1M0
Téléphone: 1-888-448-2473 Télécopieur: 1-519-586-3532 Courrier électr.: generalinfo@oiseauxcanada.org