Twitter Icon Facebook Icon
Bird Studies Canada Logo
English | Français

Les oiseaux du Canada nous préviennent de l’état de notre nature

20 juin 2019, (Ottawa, ON) – Les activités humaines ont entraîné des changements importants dans les populations d’oiseaux du Canada au cours des 50 dernières années. C’est la conclusion que présente le second rapport sur l’état des populations d’oiseaux du Canada publié aujourd’hui par le chapitre canadien de l’Initiative de conservation des oiseaux de l’Amérique du Nord, sous la direction d’Environnement et Changement climatique Canada, d’Études d’Oiseaux Canada, de Nature Canada et de Canards illimités Canada.

Le rapport étudie les changements démographiques qu’ont connus les populations d’oiseaux de proie et de sauvagine, d’oiseaux forestiers, d’oiseaux de milieux humides, de mer, de rivage et de prairie, d’oiseaux insectivores aériens et d’autres groupes d’oiseaux depuis 1970. Ces groupes comptent 449 espèces d’oiseaux canadiens.

Plusieurs de ces populations ont subi des pertes importantes. Le Canada a perdu de 40 % à 60 % de ses populations d’oiseaux de rivage, d’oiseaux de prairie et d’oiseaux insectivores aériens. Ces groupes constituent 80 % de toutes les espèces d’oiseaux nouvellement évaluées comme menacées au Canada au cours de la dernière décennie. La perte importante de terres et d’eaux, les pratiques agricoles non durables, les changements climatiques et la pollution sont les causes les plus importantes de ce déclin. Ces menaces touchent les oiseaux à leurs sites de reproduction, lors de leur migration, ainsi qu’à leurs sites d’hivernage, ce qui illustre le fait qu’il est essentiel d’avoir des activités de conservation efficaces à l’échelle internationale.

Pendant la même période, d’autres espèces ont bénéficié des investissements en matière de conservation faits par les organismes gouvernementaux, les organismes non gouvernementaux et les industries. Les populations d’oies et de canards ont augmenté de 360 % et 150 %, respectivement, depuis 1970. Certaines espèces d’oies ont également tiré profit de l’accroissement des quantités de grains perdus dans les zones agricoles et leurs effectifs sont maintenant si grands que leur impact potentiel sur d’autres espèces est inquiétant. Les populations d’oiseaux de proie ont augmenté de 110 % grâce à l’interdiction de l’usage inconsidéré de DDT. Quand nous comprenons les problèmes et prenons ensemble des mesures, la conservation donne des résultats.

Ce rapport conjoint est à la fois un appel à la conservation des oiseaux et une preuve de ce que nous pouvons accomplir quand nous joignons nos forces. Il décrit les changements importants que nous pouvons apporter afin d’assurer un Canada sain pour les oiseaux et ses résidants. Il souligne également l’urgence d’apporter ces changements avant que des espèces disparaissent du paysage canadien.

Vous pouvez trouver le rapport ici : www.etatdesoiseauxcanada.org

Citations

« Du plongeon huard à la Bernache du Canada, les oiseaux de partout au pays symbolisent la nature que nous aimons. Le Canada s’est engagé à doubler la superficie des aires naturelles terrestres et marines protégées partout au Canada, ce qui contribuera à sauver les animaux qui en dépendent. Nous continuerons de conserver, de protéger et de rétablir les oiseaux migrateurs du Canada en nous basant sur la science et le savoir traditionnel des autochtones et en travaillant ensemble. »
– Catherine McKenna, ministre d’Environnement et Changement climatique Canada

« L’état des populations d’oiseaux du Canada est un rapport qui arrive à point, un appel à l’action contre la crise de l’extinction des espèces à laquelle nos populations d’oiseaux sont exposées. Les populations des oiseaux de prairie, des oiseaux insectivores aériens et des oiseaux de rivage sont celles qui continuent à décliner le plus rapidement. Le rapport comprend heureusement plusieurs pistes de solutions que nous pouvons suivre pour améliorer le sort de ces oiseaux. Nature Canada travaille à doubler la superficie des aires protégées, à soutenir les mesures de conservation des oiseaux de rivage prises par les peuples autochtones et à sauver les populations d’hirondelles en déclin en collaborant avec les agriculteurs, dans le but de venir en aide aux espèces qui en ont le plus besoin. »
– Ted Cheskey, directeur naturaliste, Nature Canada

« Les données qui ont été fournies par des milliers de citoyens scientifiques bénévoles et biologistes professionnels dans ce rapport ont permis de révéler le déclin important de nombre d’oiseaux autrefois abondants au Canada. Il est essentiel d’agir maintenant, particulièrement pour les oiseaux insectivores aériens et les oiseaux de rivage et de prairie, pour que les données futures racontent une histoire plus positive pour les oiseaux et les écosystèmes desquels toute vie dépend. »
– Steven Price, président, Études d’Oiseaux Canada

« Le deuxième rapport de l’état des oiseaux publié aujourd’hui est la preuve que la conservation axée sur les partenariats et les connaissances scientifiques donnent des résultats. Les approches de conservation ont profité à la sauvagine, mais nous devons rester vigilants face à la perte d’habitats et l’instabilité du climat.  Les Canadiens et les Canadiennes doivent continuer de s’engager à protéger nos espaces naturels. »
– Karla Guyn, PDG, Canards illimités Canada

En bref

• Ce rapport est la deuxième évaluation exhaustive sur l’état des populations de toutes les espèces d’oiseaux qui sont présentes au Canada.
• Le rapport révèle un déclin majeur dans les populations d’oiseaux de rivage, d’oiseaux de prairie et d’oiseaux insectivores aériens.
• Le Canada compte, au gré des saisons, environ 450 espèces d’oiseaux, dont la majorité est protégée en vertu de la Loi de 1994 sur la convention concernant les oiseaux migrateurs.
• La perte d’habitat due à l’étalement urbain, à l’aménagement du littoral, à l’agriculture et à d’autres changements apportés à l’utilisation des terres fait partie des principales menaces pesant sur les oiseaux migrateurs.
• Les oiseaux contribuent à notre économie grâce à la chasse et à l’observation des oiseaux. En outre, ils contribuent à la santé des forêts et des fermes, en mangeant des organismes nuisibles.
• Les mesures de conservation fonctionnent. Là où des mesures ont été prises, les populations d’oiseaux se sont rétablies.
• Les citoyens scientifiques bénévoles compétents sont essentiels aux programmes de surveillance qui ont permis de recueillir des données pour déterminer 66 % des tendances des espèces incluses dans cette analyse scientifique. Les biologistes professionnels coordonnent les programmes de bénévolat à grande échelle et analysent les données. Ils surveillent également les espèces plus difficiles à observer, comme les oiseaux de mer et la sauvagine.
• L’Initiative de conservation des oiseaux de l’Amérique du Nord au Canada (ICOAN-Canada) est une coalition de gouvernements fédéraux, provinciaux et territoriaux, d’organismes de conservation et de groupes industriels.

-30-

 

Personnes-ressources :

Environnement et Changement climatique Canada
Relations avec les médias
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
ec.media.ec@canada.ca

Études d’Oiseaux Canada
Ruth Friendship-Keller
Directrice des communications
rfriendshipkeller@birdscanada.org
519-586-3531 poste 111 ou 1-888-448-2473 (sans frais)

Nature Canada
Haley Ritchie
Communications numériques
hritchie@naturecanada.ca
613-562-3447 poste 252

Canards illimités Canada
Jennifer Sanford
Communications nationales et marketing
j_sanford@ducks.ca
236-990-4996

Tags:

Gardez le contact avec Études d’Oiseaux Canada


Vous aimeriez mieux connaître nos programmes et activités? Abonnez-vous à notre bulletin de nouvelles.
Politique de confidentialité | Politique d'accessibilité
Études d'Oiseaux Canada B.P. 160, 115 Front St., Port Rowan, ON Canada N0E 1M0
Téléphone: 1-888-448-2473 Télécopieur: 1-519-586-3532 Courrier électr.: generalinfo@oiseauxcanada.org