Twitter Icon Facebook Icon
Bird Studies Canada Logo
English | Français

Une vitrine pour les recherches canadiennes


Paruline de Kirtland

En août 2017, deux scientifiques d’Études d’Oiseaux Canada, Tara Crewe, Ph. D., et Doug Tozer, Ph. D., ont participé à une réunion conjointe de représentants de l’American Ornithological Society (AOS) et de la Société des ornithologistes du Canada (SOC) qui a eu lieu à East Lansing, au Michigan.

Tara Crewe a présenté de l’information sur des travaux qui accroissent l’utilité du Système de surveillance faunique Motus pour des études des déplacements d’animaux. Les auteurs de nombreux exposés ont mentionné l’utilisation de Motus dans le cadre de différentes recherches, ce qui reflète la croissance du réseau.

Pour sa part, Doug Tozer a parlé de l’importance des milieux humides gérés pour la conservation des oiseaux des marais et des anoures (grenouilles et crapauds) en vertu du Plan nord-américain de gestion de la sauvagine. Il a également souligné l’augmentation récente de la popularité de la revue scientifique Avian Conservation and Ecology. De plus, Matt Palumbo, étudiant diplômé, a présenté les résultats d’une recherche sur l’utilisation du paysage par les canards au lac Sainte-Claire, une ZICO (zone importante pour la conservation des oiseaux) reconnue mondialement.

La conférence présentée en assemblée plénière par Erin Bayne, Ph. D. (Université de l’Alberta), a suscité la réflexion. « Cet exposé a soulevé des questions opportunes et a vraiment fait réfléchir l’auditoire sur ce qui compte le plus dans le grand ordre des choses en ce qui touche la conservation de l’avifaune, » a commenté Doug Tozer.

Il y a eu une forte participation des scientifiques canadiens présents. L’AOS (née de la fusion en 2016 de l’American Ornithologists’ Union et de la Cooper Ornithological Society) a été extrêmement ouverte à l’égard de la SOC, la considérant comme une partenaire à part entière à cette réunion qui a été véritablement conjointe. Selon Doug Tozer, un accueil tellement positif des scientifiques canadiens était extrêmement encourageant et de bon augure pour l’avenir.

La Paruline de Kirtland a été choisie pour figurer dans le logo de la réunion. Cette espèce en voie de disparition niche surtout au Michigan, mais son aire de reproduction, limitée, déborde en Ontario. Il était donc approprié qu’elle soit le symbole de la réunion binationale.

Nos scientifiques ont beaucoup apprécié de participer à cette prestigieuse rencontre; ils ont pu établir des contacts avec des consœurs et confrères ornithologues partageant leurs intérêts en matière de recherche et mettre en valeur l’activité scientifique au Canada.

Et maintenant, c’est avec fébrilité que l’équipe d’Études d’Oiseaux Canada se tourne vers l’an prochain, alors qu’elle sera l’hôte, avec la Société des ornithologistes du Canada, d’un autre événement marquant, soit le 27e Congrès ornithologique International (en anglais). Le congrès, qui se tiendra à Vancouver du 19 au 26 août 2018, réunira quelque 2000 participants provenant d’une centaine de pays. Soyez aux aguets des nouvelles à ce sujet, y compris l’information sur l’inscription.

En même temps que ce congrès aura lieu l’édition 2018 du  Festival international des oiseaux de Vancouver (en anglais) – auparavant la Semaine des oiseaux de Vancouver – qui comprendra une foule d’activités destinées aux amoureux des oiseaux, quels que soient leur âge et leur niveau de compétence en matière d’ornithologie.

Vancouver sera la destination par excellence en août 2018. Nous espérons vous y rencontrer!

Gardez le contact avec Études d’Oiseaux Canada


Vous aimeriez mieux connaître nos programmes et activités? Abonnez-vous à notre bulletin de nouvelles.
Politique de confidentialité | Politique d'accessibilité
Études d'Oiseaux Canada B.P. 160, 115 Front St., Port Rowan, ON Canada N0E 1M0
Téléphone: 1-888-448-2473 Télécopieur: 1-519-586-3532 Courrier électr.: generalinfo@oiseauxcanada.org