Twitter Icon Facebook Icon
Bird Studies Canada Logo
English | Français

Plus d’espace de repos pour les oiseaux de rivage dans le bassin des Mines, en Nouvelle-Écosse

par Jaya Fahey, biologiste – Intendance des oiseaux de rivage, Études d’Oiseaux Canada

Roosting shorebirds
Photo : Jaya Fahey

À la fin de l’été, des centaines de milliers d’oiseaux de rivage font halte sur la rive du bassin des Mines, dans la baie de Fundy en Nouvelle-Écosse, pendant leur remarquable migration vers l’Amérique du Sud. Ils ont besoin d’accéder à des plages et à d’autres zones côtières pour s’y reposer pendant les périodes où la marée haute recouvre leurs garde-manger, c’est-à-dire les vasières. Le bassin des Mines est tellement important pour les oiseaux de rivage en migration qu’il a été intégré au Réseau de réserves pour les oiseaux de rivage de l’hémisphère occidental et désigné Zone importante pour la conservation des oiseaux.

Le programme Espaces de repos est mené par Études d’Oiseaux Canada en collaboration avec l’Université Dalhousie, la Blomidon Naturalists Society et des partenaires provinciaux et fédéraux. Il a pour but de réduire les pressions exercées par les êtres humains sur les oiseaux de rivage dans le bassin des Mines. Nous évaluons le régime de fréquentation humaine des sites de repos et, de concert avec les utilisateurs des côtes, élaborons et mettons à l’essai des stratégies efficaces de réduction des dérangements.

En 2016, nous avons effectué 41 vérifications à quatre sites de repos d’oiseaux de rivage connus dans le bassin des Mines : les plages Évangéline et Avonport, Blue Beach et le chenal appelé « The Guzzle » (entre l’île Boot et le continent). Nous avons recensé le nombre et les types d’utilisateurs de la côte, le nombre et la position des oiseaux de rivage et tous les dérangements. Dans l’ensemble, la majorité des dérangements causés aux bandes d’oiseaux de rivage étaient des activités de loisirs, en particulier les promenades à pied. Nous avons également mené 60 entrevues avec des utilisateurs des plages à des fins récréatives (pêcheurs sportifs de bars rayés, nageurs, photographes et promeneurs avec ou sans chiens) afin de déterminer les types de fréquentation des lieux à chaque site et le niveau de connaissance des oiseaux de rivage chez les utilisateurs. Des 60 personnes interrogées, 48 se sont montrées intéressées à en apprendre davantage sur les oiseaux de rivage et 17, à participer au programme.

Avec la contribution de nos partenaires, nous avons décidé de nous concentrer cette année sur le Guzzle et la plage d’Avonport, deux sites qui présentent les caractéristiques suivantes : grand nombre d’oiseaux de rivage et de dérangements; zone de plage sous-utilisée par les humains qui pourrait être mise en réserve comme lieu de repos pour des bandes d’oiseaux de rivage; présence d’utilisateurs locaux à des fins récréatives qui sont sensibilisés au problème.

Au printemps 2017, nous avons pris contact avec les personnes interviewées en 2016 qui avaient manifesté leur intérêt envers le programme et nous avons mené un sondage en ligne auprès des personnes qui pêchent le bar rayé dans le Guzzle. Nous voulions savoir si ces personnes accepteraient de réserver un segment de plage à chacun des deux sites susmentionnés pendant une période allant de deux heures avant à deux heures après la marée haute chaque jour en août. La majorité ont répondu que cela ne poserait pas de problème.

Pendant la dernière semaine de juillet, nous avons remis aux commerces locaux, pour distribution, de la documentation renseignant sur le projet, donnant des conseils sur le partage des plages avec les oiseaux et comprenant une table des marées qui indique durant quelles périodes les oiseaux se reposent sur les deux plages. Le 1er août, nous avons installé, aux points d’accès aux deux plages, des panneaux décrivant le programme et encourageant les gens à prendre un feuillet (en français ou en anglais). De plus, nous avons installé des panneaux aux extrémités des segments en question des deux plages pour inviter les gens à éviter d’y circuler pendant la période allant de deux heures avant à deux heures après la marée haute.

Jusqu’à présent, les panneaux et les feuillets d’information ont été très bien reçus et les réactions ont été extrêmement positives. Nous espérons que cet enthousiasme et cette mobilisation permettront de réduire les dérangements pour les oiseaux de rivage cette année!

Gardez le contact avec Études d’Oiseaux Canada


Vous aimeriez mieux connaître nos programmes et activités? Abonnez-vous à notre bulletin de nouvelles.
Politique de confidentialité | Politique d'accessibilité
Études d'Oiseaux Canada B.P. 160, 115 Front St., Port Rowan, ON Canada N0E 1M0
Téléphone: 1-888-448-2473 Télécopieur: 1-519-586-3532 Courrier électr.: generalinfo@oiseauxcanada.org