Twitter Icon Facebook Icon
Bird Studies Canada Logo
English | Français

Bonnes nouvelles pour la Paruline azurée et son habitat forestier

par Becky Stewart, gestionnaire des programmes de l’Ontario, Études d’Oiseaux Canada


Paruline azurée Photo : Ron Ridout

Le 17 juillet 2017, le Fish and Wildlife Service des États-Unis a annoncé que le fonds établi en vertu de la Neotropical Migratory Bird Conservation Act (NMBCA) continuera d’appuyer les efforts déployés par Études d’Oiseaux Canada en vue d’assurer la conservation en Ontario de la Paruline azurée, une espèce en voie de disparition.

Depuis les années 1960, l’effectif de cette paruline a chuté considérablement dans l’ensemble du continent nord-américain. En Ontario, c’est dans le Sud-Ouest que la baisse a été la plus importante; dans cette région, entre les campagnes du premier et du deuxième atlas des oiseaux nicheurs (soit entre les périodes 1981-1985 et 2001-2005), les chances de rencontrer un représentant de l’espèce ont diminué de moitié.

Aujourd’hui, la quasi-totalité des quelque 500 couples qui composent presque toute la population canadienne de l’espèce se reproduisent dans deux régions : l’arche de Frontenac, dans l’est de l’Ontario, qui accueille le gros de la population de cette paruline (300 couples), et la région carolinienne, dans le sud-ouest de la province. La persistance de l’espèce dans l’arche de Frontenac n’est peut-être pas étonnante. En effet, il s’agit de la seule région de l’Ontario où il reste encore de vastes étendues de forêts feuillues matures, habitat dont dépend la Paruline azurée. Une grande partie de la région appartient à deux entités, Parcs Ontario et l’Université Queen’s. En revanche, dans la région carolinienne, qui héberge une population moindre mais quand même importante (d’à peu près 80 couples), il reste peu de forêt mature, et ce qu’il reste est très fragmenté et menacé. Heureusement, de nombreux propriétaires de terres privées et publiques de la région sont intéressés à préserver l’habitat des espèces en péril.

Grâce au financement assuré pour les deux prochaines années par le biais de la NMBCA, Études d’Oiseaux Canada s’emploiera directement avec les propriétaires de terres à cerner et à réduire les menaces qui pèsent sur la Paruline azurée ainsi qu’à préserver et à améliorer l’habitat de cette espèce et d’autres espèces en péril qui peuplent les forêts matures. De plus, Études d’Oiseaux Canada collaborera avec des partenaires, entre autres des fiducies foncières locales, afin de trouver d’autres façons de maintenir et d’améliorer les forêts matures dans toute la région.

La Paruline azurée est une des espèces visées par le Programme des oiseaux forestiers en péril d’Études d’Oiseaux Canada, qui bénéficie également du soutien des gouvernements du Canada et de l’Ontario.

Tags:

Gardez le contact avec Études d’Oiseaux Canada


Vous aimeriez mieux connaître nos programmes et activités? Abonnez-vous à notre bulletin de nouvelles.
Politique de confidentialité | Politique d'accessibilité
Études d'Oiseaux Canada B.P. 160, 115 Front St., Port Rowan, ON Canada N0E 1M0
Téléphone: 1-888-448-2473 Télécopieur: 1-519-586-3532 Courrier électr.: generalinfo@oiseauxcanada.org