Twitter Icon Facebook Icon
Bird Studies Canada Logo
English | Français

Baguage du millionième oiseau à l’Observatoire d’oiseaux de Long Point


Paruline obscure Photo : Stu Mackenzie

En ce matin du lundi 29 mai 2017 à l’Observatoire d’oiseaux de Long Point (OOLP), l’esprit était à la fête même si le temps était humide et le ciel était couvert. On célébrait un événement mémorable, le baguage du millionième oiseau!

Pendant les mois précédents, nos amis, bénévoles et employés s’étaient demandé de quelle espèce serait le millionième « invité » de l’OOLP. Or, cela fut une Paruline obscure femelle vigoureuse et en pleine santé qui, selon toute vraisemblance, était en route vers son site de nidification dans la forêt boréale. Steven Price, président d’Études d’Oiseaux Canada (ÉOC), l’a portée du filet japonais jusqu’au laboratoire de la station de recherche Old Cut de l’OOLP, où Stu Mackenzie, gestionnaire du programme d’étude des migrations à ÉOC, l’a mesurée et baguée.

L’OOLP est le plus ancien observatoire d’oiseaux de l’hémisphère occidental et le premier où l’on a bagué un million d’oiseaux. Il a vu le jour en 1960 à l’instigation d’un petit groupe de bénévoles passionnés. Parmi ceux-ci, David Hussell, Ph. D., anticipait des opérations de baguage et de dénombrement de la multitude d’oiseaux transitant par Long Point qui produiraient une masse de données permettant de dériver des tendances démographiques. Les méthodes normalisées de suivi des migrations d’oiseaux (à l’aide du baguage et de relevés) établies par M. Hussell sont encore largement utilisées. Le 2 avril 1960, Pat Woodford baguait le premier oiseau à l’OOLP.

Que le millionième oiseau bagué à l’OOLP soit une Paruline obscure convient parfaitement. Cette espèce se reproduit presque exclusivement en des endroits isolés et inaccessibles dans la forêt boréale canadienne, où les conditions rendent les dénombrements difficiles. En effet, des programmes comme le Relevé des oiseaux nicheurs de l’Amérique du Nord sont sans utilité pour le suivi des populations dans cette région. Il est plus pratique de compter ces oiseaux pendant leurs migrations à l’OOLP et à la vingtaine d’autres observatoires composant le Réseau canadien de surveillance des migrations. Les données ainsi recueillies constituent la meilleure base pour établir les tendances des effectifs d’espèces qui nichent dans des régions difficiles d’accès comme la Paruline obscure.

Un million est un nombre impressionnant, mais ce jalon représente beaucoup plus qu’une grande quantité d’oiseaux bagués. Il témoigne du travail de dévoués bénévoles et employés ainsi que du volume de données recueillies à l’OOLP pendant près de soixante ans. Il rappelle les milliers de bénévoles et le contingent de plus de 50 000 étudiants qui y ont été formés. Il symbolise la recherche concertée et l’accroissement des connaissances issu de la conjonction du baguage d’oiseaux et de nouvelles technologies comme le Système de surveillance faunique Motus, laquelle présente une image plus complète des effectifs et des déplacements des oiseaux.

L’Observatoire d’oiseaux de Long Point d’Études d’Oiseaux Canada a suivi l’évolution tout en demeurant fidèle à la vision de ses fondateurs. Nous n’aurions pas pu franchir cette étape de notre histoire sans le travail de nombreuses personnes dévouées, innovatrices et curieuses d’apprendre. Nous exprimons notre plus profonde gratitude à celles et ceux qui ont joué un rôle dans le succès continu de l’OOLP. Comme la Paruline obscure que nous avons baguée le 29 mai 2017, vous faites partie du million.

Gardez le contact avec Études d’Oiseaux Canada


Vous aimeriez mieux connaître nos programmes et activités? Abonnez-vous à notre bulletin de nouvelles.
Politique de confidentialité | Politique d'accessibilité
Études d'Oiseaux Canada B.P. 160, 115 Front St., Port Rowan, ON Canada N0E 1M0
Téléphone: 1-888-448-2473 Télécopieur: 1-519-586-3532 Courrier électr.: generalinfo@oiseauxcanada.org